Le suivi de la coopération multilatérale au Royaume-Uni

Outre les missions relatives à la coopération bilatérale, le suivi des activités des Organisations internationales basées à Londres occupe une place non négligeable dans l’agenda de l’Ambassade.

 

 

L’Organisation maritime internationale (OMI)

 

Créée en 1948 sous le nom de l’Organisation Maritime Consultative Intergouvernementale (OMCI) jusqu’en 1982, l’OMI est une Agence spécialisée des Nations-Unies chargée de réguler la navigation maritime. Elle compte 174 pays membres ayant un intérêt particulier pour l’offre de services maritimes internationaux, le commerce maritime ou le transport et la navigation maritimes.

 

Le Sénégal y a adhéré au lendemain de son indépendance mais n’a jamais siégé au Conseil. En tant que Représentation d’un pays membre assez peu actif au sein de l’OMI, notre Ambassade :

     – prend part aux réunions des 5 cinq Comités techniques sur: la Sécurité maritime (MSC), la Protection du milieu marin (MEPC), la Coopération technique (TCC), les Affaires Juridiques (LEG) et la Simplification des Procédures (FAL).

     – participe aux sessions de l’Assemblée de l’OMI.

Celle-ci se tient tous les deux (2) ans sous la conduite du Président de l’Assemblée élu à l’ouverture de la Session et du Secrétaire général de l’organisation. La rencontre réunit plusieurs dizaines de délégations ministérielles des pays membres et est sanctionnée par l’adoption d’importantes résolutions et décisions visant à améliorer la gouvernance de la navigation maritime internationale et à renforcer la préservation de l’environnement marin. Elle est marquée à la fin par l’élection des quarante (40) membres des Catégories A (10 pays), B (10 pays) et C (20 pays) de son Conseil. Au préalable, une campagne de promotion des candidatures est menée à Londres par le canal des Représentations diplomatiques des pays intéressés.

 

Dans le cadre du suivi de ces candidatures, l’Ambassade formule des propositions de soutien au Département et procède au vote le jour de l’élection conformément aux orientations du Ministère.

 

Pour le suivi des questions techniques soulevées, l’Ambassade est également en contact régulier avec l’Agence nationale des Affaires maritimes du Sénégal.

 

Les Fonds Internationaux pour les Dommages dus à la Pollution par les Hydrocarbures (FIPOL)

 

Les FIPOL sont deux (02) Organisations intergouvernementales (le Fonds de 1992 et le Fonds complémentaire) ayant pour vocation l’indemnisation en cas de pollution par des hydrocarbures persistants à la suite de déversements provenant de pétroliers. Les principales activités des FIPOL auxquelles le Sénégal participe sont relatives aux sessions annuelles des Organes Directeurs de l’Assemblée du Fonds de 1992, le Comité exécutif du Fonds de 1992 et l’Assemblée du Fonds complémentaire.

 

En outre, une importance particulière est attachée à la soumission par les Etats membres et leur examen par les FIPOL des Rapports annuels sur les hydrocarbures et les contributions financières au budget de fonctionnement des Fonds. Le Sénégal est à jour dans la soumission de ses rapports qui s’effectue par le canal de l’Agence nationale des Affaires maritimes.

 

Les bureaux des FIPOL sont abrités par l’OMI et les deux Institutions entretiennent des relations fonctionnelles.

 

L’Organisation Internationale des Satellites mobiles (IMSO)

 

Avec 104 Etats membres, l’IMSO est une Organisation Intergouvernementale chargée de la surveillance de la sécurité et la sûreté maritimes à travers les technologies de l’information et de la communication par satellites. L’Organisation réunit annuellement les Représentants de ses pays membres.